Inauguration du 1er pavillon parisien de compostage public

Mercredi 3 juin 2015 à 17 h, sera inauguré le premier pavillon parisien de compostage installé dans un jardin public.

Pavillon de compostage du square Héloïse et Abélard

Pavillon de compostage du square Héloïse et Abélard

Situé dans le 13e arrondissement, le square Héloïse et Abélard était tout destiné à recevoir cet équipement puisqu’il abrite déjà la maison des 5 sens et un potager scolaire. Porté par Francis depuis plus de 3 ans et le conseil de quartier Bibliothèque Jeanne d’Arc il a été monté et va être géré par l’association J’aime le vert.

http://jaimelevert.fr/actualites/compos13montage-du-pavillon/#more-2044

200 foyers volontaires habitant dans 10 résidences du quartier disposent d’un bio-seau, fourni dans le cadre du projet, pour y déposer leurs déchets organiques (préparation et restes de repas, fleurs fanées,…). Ils videront son contenu dans un bac de 25 litres prévu à cet effet dans le local poubelle. Deux fois par semaine, un membre de l’association Jaime le vert viendra, en triporteur électrique, collecter les déchets organiques.

Une fois par semaine, le pavillon sera ouvert aux apports volontaires et pour des animations.

Cette réalisation s’est faite avec l’appui de la mairie du 13e arrondissement.

 

Publié dans compostage de quartier, initiative | Marqué avec | Un commentaire

Du 1er au 11 avril « semaine » nationale du compostage de proximité

Le Réseau Compost Citoyen propose à nouveau cette année la Semaine Nationale du Compostage de Proximité qui se déroule partout en France du 1er au 11 avril (semaine élargie). A Paris c’est l’association Compost A Paris qui coordonne l’opération et centralise les dates des différents événements qui seront organisés.

visuel paris2015 semaine du compostage

Une semaine de promotion du compostage de proximité notamment en ouvrant les portes des sites de compostage partagé (pied d’immeuble, jardin, école) de la capitale.

Publié dans Compostage, fête | Un commentaire

105 kg cette année!

Allez, on termine l’année encore avec des statistiques. Notre foyer a apporté exactement 105 kg de restes de cuisine et de fleurs fanées au composteur collectif, en 40 dépôts. Pour deux personnes ce score n’est pas exceptionnel (en 2013 nous avions atteint 122 kg).

Le geste de tri est devenu tellement naturel que peu de restes compostables a échappé au bioseau. Ces statistiques peuvent donc servir de référence pour une évaluation dans d’autres résidences.

Bonne année à tous

P1050270

Publié dans statistique | Marqué avec | Laisser un commentaire

La presse spécialisée se fait l’écho de notre expérience

Francis Vérillon, animateur/référent du compostage de la résidence  a publié un article dans la revue TSM (Techniques – Sciences – Méthodes) de novembre (pages 63 à 71) intitulé : Étude quantitative d’une expérience de compostage collectif en pied d’immeuble parisien en vue de son extension à l’échelle du quartier.

Le résumé est accessible sur le site de l’Association scientifique et Technique pour l’eau et l’environnement (ASTEE) : résumé article F. Verillon TSM

ex tableau de bord mensuel (extrait de l’article)

Publié dans Compostage, compostage de quartier | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Quatre ans de compostage collectif

Le 11 décembre 2010 une trentaine de foyers de la résidence Reims-Domrémy dans le 13e arrondissement de Paris recevait un bioseau et commençait à séparer les déchets organiques de leur cuisine. Quatre ans plus tard 20 à 25 foyers continuent l’aventure. Certains ont rejoint le groupe bioseaupendant cette période tandis que d’autres ont déménagé ou abandonné par manque de matières premières. Plus de 5 tonnes de matière organique ont ainsi été détournées de la poubelle verte, selon le comptage minutieux de Francis. Le tamisage de 11 composteurs (soit 3 par an) a produit 2 tonnes de compost qui sont venues améliorer la terre des jardinières. (voir les données mensuelles stat après 4 ans). Le tamisage est toujours un moment conviviale partagé par les aficionados du retour à la terre.

Les enseignements sont multiples:

– Le geste de séparer les épluchures des légumes au moment de la préparation des repas ou des fruits à la fin des repas est très vite passé dans les automatismes de la vie familiale.

– La production mensuelle est assez régulière malgré la saisonnalité des fruits et légumes et des habitudes culinaires. Elle se situe dans une fourchette de 4 à 5 kg par personne (pour une présence de 30 jours).

Publié dans statistique | Laisser un commentaire

Félix a rejoint le paradis des chat

félix dans le jardinAtteint d’une tumeur maligne à la patte arrière gauche, Félix a rapidement  décliné cet automne. Il n’a plu voulu manger et se déplaçait avec difficulté. Il n’est plus sorti dans le jardin chasser les souris aperçues dans le compost ni les oiseaux picorant sur la pelouse. Un jour d’automne il a rejoint le paradis des chats après (certainement) deux décennies de vie libre, cajolé par de nombreuses personnes de la résidence. Nombreux sont ceux qui le regrettent. Il était un lien entre les générations tout autant qu’ un sujet de conversation.

 

 

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Vu à Lisbonne

 

Bac à biodéchets dans une rue de Lisbonne

Bac à biodéchets dans une rue de Lisbonne

 

La métropole Lisboète collecte les déchets organiques des restaurants, cantines et marchés depuis 2007 ! Ils sont acheminés à une unité de méthanisation qui produit du méthane (c’est-à-dire du gaz naturel) et un digestat transformé en un compost de haute qualité agronomique. La collecte se fait la nuit après la fermeture des restaurants qui sont les principaux pourvoyeurs en résidus organiques. Comme l’indique l’étiquette photographiée sur un bac, la collecte concerne aussi bien les épluchures que les restes de viandes ou de poissons (important au Portugal).

Même les restes de viandes et de poissons sont admis.

Même les restes de viandes et de poissons sont admis.

La participation à ce programme se fait sur la base du volontariat. Un service spécial vient vérifier que la production est suffisante, que l’établissement possède un endroit pour stocker le bac et qu’il se situe sur un circuit de collecte. Sur la seule ville de Lisbonne 2 200 établissements ont intégré le dispositif. Le service couvre les zones les plus commerçantes.

Camion de collecte des déchets organiques à Lisbonne

Camion de collecte des déchets organiques à Lisbonne

Si la collecte quotidienne doit revenir assez chère, il semblerait que la ville ne paie pas le traitement. La vente de l’électricité produite à partir du méthane, et celle du compost couvriraient le coût de fonctionnement de l’unité.

L’usine n’est pas sans poser des problèmes pour le voisinage. Un réseau de citoyens a été constitué afin de signaler à l’exploitant les épisodes d’odeurs. Celui-ci s’est engagé à prendre des mesures pour les supprimer.

En France une loi de juillet 2012 oblige les gros producteurs de déchets organiques à trier à la source leurs biodéchets et de les faire valoriser. Un calendrier a été (difficilement) fixé afin que cette obligation concerne au fur et à mesure tous les professionnels et institutions. Deux ans après la promulgation de la loi, la mise en œuvre sur Paris apparait bien difficile. Nous pourrions peut-être aller voir comment les Lisboètes ont réussi !

Publié dans Ailleurs | Laisser un commentaire